Aller au contenu

Lisa, être humain très sensible et plein de vie

Carte d’identité

Lisa, 26 ans, juriste de formation, navigue entre Bordeaux, les Landes et Pau.

Amoureuse de la vie, de la côte atlantique, des montagnes pyrénéennes.

Joue aux jeux vidéos : Pokémon, Mario et Animal Crossing.

Lit un peu, beaucoup, passionnément, à la folie.

Randonneuse, yogi & skieuse.

Team chat. Team chocolatine. Team café. Team bière.

Tic de langage bordelais.

Voyager, vadrouiller, découvrir.

montagne dessin minimaliste
lisa-baquerin-femme-brune
lisa-baquerin-autoportrait-femme-brune-paysage-mer

Maintenant que les bases sont posées concernant le spécimen, développons un peu plus son histoire.

J’ai grandi à Cestas, en dessous de Bordeaux, avec mes parents, mon petit frère et mon chat. Toute petite, je vivais déjà dans ma bulle, à rêver de mondes imaginaires dont je serai la super héroïne. Un casque sur les oreilles et tout le reste s’envolait : je vivais d’incroyables aventures sur fond de musique rock.


J’adorais feuilleter les albums, les livres d’aventure et les encyclopédies sur les animaux. Ado mal dans sa peau, qui détestait être prise en photo, je me suis petit à petit prise de passion pour les images, à prendre en photo tout ce que je trouvais plus ou moins intéressant (oui, même la salière dans la cuisine). Photos de fleurs, de rue, shooting avec les copines… Bref, on était très très loin de faire du Salgado, mais je m’amusais comme une folle !

fleur-dessin-minimaliste

Les années passent. Collège, lycée, fac… Bac +5, burn out, pandémie. Master en poche, c’est le moment de remettre toute sa vie en question. Cela faisait plusieurs années que l’idée trottait dans un coin de ma tête : Devenir photographe… Oui, mais comment ? Je n’ai pas le talent, je n’ai pas le matériel, je n’ai pas le courage…

Par contre, l’envie, elle, est bien là. J’avais toutes les cartes en main :

  • Un CDI pour mettre de l’argent de côté et investir dans du bon matériel, et surtout une bonne formation.
  • Un diplôme en poche en guise de sécurité au cas où cela ne fonctionne pas.
  • Le soutien inconditionnel de mes proches.
  • L’envie omniprésente de réaliser ce rêve, ou au moins d’essayer pour ne rien regretter.
lisa-baquerin-autoportrait-femme-brune-paysage-chapeau


S’en est suivi neuf mois de réflexions et tergiversations.
La machine était en route
.

Inscription dans une formation spécialisée dans le marketing et la communication appliquée à la photographie de mariage, achat d’ouvrages spécialisés dans la photo, démarches administratives pour l’obtention de mon numéro de SIRET, développement de mon site Internet, prospection dans mon entourage pour trouver un mariage ou des couples afin de m’entraîner.

Juin 2021. C’est l’heure du grand saut. Début de ma formation. Rencontre de gens formidables et bienveillants qui poursuivent le même rêve. Les shooting s’enchaînent. Les premières demandes pour des mariages en 2022 arrivent. Je réalise mon premier mariage le 11 septembre 2021. A ce moment-là, je sais que j’ai trouvé ma place, celle que j’ai toujours cherché.

Alors depuis, tout s’enchaîne. Rien n’est facile bien sûr. Se former, travailler, reprendre un job alimentaire, déménager. C’est une courses de fond. Tout n’est pas tout rose, même si on est là pour documenter l’Amour. Mais c’est quand même le kiff.

Bon ça, c’était l’histoire de mon parcours professionnel. On peut ranger les violons, place à un peu de fun !

fleur-minismaliste-dessin

10 faits sur moi

1. J’adore les grands espaces, j’aime voyager (phrase bateau – mais c’est la vérité), découvrir de nouveaux paysages. La randonnée est l’une de mes grandes passions, même si j’ai un cardio qui laisse à désirer.

2. Je ne suis pas une grande fêtarde, mais j’adore photographier les gens qui s’amusent.

3. J’ai épargné 7 millions de clochettes sur Animal Crossing.

4. Mon Pokémon préféré, c’est Phyllali, #teamevee

5. J’ai grandi avec les univers de Percy Jackson et d’Harry Potter.

6. J’ai travaillé chez Décathlon, et ça a été l’une de mes meilleures expériences.

7. J’ai appris sur le tas à instruire des permis de construire.

8. J’ai fait 13 ans de natation, je me suis essayée à la gymnastique, au tir à l’arc et au badminton.

9. Mon style musical est resté coincé dans les années 2000. J’écoute du Green Day, du Sum 41, les Fall Out Boy et Avril Lavigne.

10. J’ai mille idées, envie de tout voir, tout faire, mais souvent je préfère rester sous un plaid avec un bon livre et un café.

lisa-baquerin-autoportrait-femme-brune-enfant
Lignes-dessin

Tu veux en savoir encore plus sur moi ?

Mon prénom c’est Lisa, mais mes proches m’appellent Lily, Lisou, Lisouille ou Jeanne (ce qui n’a rien à voir avec mon prénom d’une quelconque manière, mais j’ai des amis un peu bizarres).


Je me suis installée dans les Pyrénées Atlantiques, non loin de la montagne, mais je rêve de m’installer un jour sur la côte landaise. Pas trop loin de chez mes parents et pas trop loin de la montagne.


Hypersensible, je me laisse souvent déborder par mes émotions. Les larmes parlent pour moi. Mais c’est pas pratique quand on veut essayer de communiquer sainement. Apparemment, j’ai été livrée avec un système lacrymal défaillant à la naissance, oups ! Un peu timide sur les bords, sociable quand il faut, rat de bibliothèque et légèrement geek sur les bords.

Mes inspirations

  • Le Japon, sous toutes ses facettes
  • L’incroyable univers de Ghibli
  • La montagne aux couleurs d’automne
  • Les volets bleus
  • Les inconnus dans la rue
  • Les femmes puissantes

Une musique pour

  • Partir en vacances à la montagne : On ira, Jean-Jacques Goldman
  • Faire la vaisselle : J’irai où tu iras, Céline Dion
  • Rouler de nuit : La Terre est ronde, Orelsan
  • Un week-end en Espagne : Californication, Red Hot Chili Peppers
  • Pleurer : Nothing Else Matter, Metallica
  • Se remettre d’une rupture : tous les titres d’Alanis Morissette
lecteur-media-musique

Mes rêves

  • Aller jusqu’en Ushuaïa pour découvrir le bout du monde
  • Découvrir les terres islandaises
  • Faire un destination wedding
  • Faire une séance Day After en haute montagne
  • Vivre sur la côte landaise